prairie
Logo Date N'Prairie Logo ARVALIS - Institut du végétal

En savoir plus sur Date N'Prairie

A la sortie de l'hiver, la fertilisation azotée des prairies à base de graminées doit permettre d'assurer une alimentation suffisante des plantes depuis le démarrage de la végétation jusqu'au premier cycle de croissance en fauche ou en pâture.

Au moment où démarre la croissance, le besoin d'azote des jeunes plantes est faible, mais le besoin par kg de MS à produire est élevé (loi de dilution), le sol est encore froid et fournit peu d'azote. Par ailleurs, le système radiculaire en cours de formation ne permet d'explorer qu'un faible volume de sol. Par conséquent, pour éviter tout ralentissement de croissance dont les effets sur la quantité d'herbe récoltée sont préjudiciables, l'apport d'azote pour le premier cycle de croissance ne doit pas être trop tardif. Il ne doit pas non plus être trop précoce au risque d'engendrer des pertes par volatilisation ou dénitrification.

Graphique montrant l'effet de la date d'apport d'azote sur le rendement en prairie loupe

Des travaux conduits par l'ITCF dans les années 1980 ont montré que l'apport d'azote sur des prairies à base de graminées à une date correspondant à une somme de températures de 200°C (en base 0°C) depuis le 1er janvier (1) était le meilleur compromis (ZIEGLER et al., 1987) (figure ci-contre).
Les expérimentations conduites par ARVALIS - Institut du végétal en 2008 et 2009 sur 3 sites : La Jaillière (Loire-Atlantique), Jeu-les-Bois (Indre) et Saint-Hilaire en Woëvre (Meuse) ont confirmé la validité de cette préconisation (Protin et al., 2009).

Point de vigilance :
En zones de montagne et de piémont, les prairies situées en altitude ont une croissance ralentie à cause des températures plus froides. Il est donc nécessaire de prendre en compte la différence d'altitude entre la station météo et la prairie en appliquant une correction de -0.6°C pour 100m d'élévation. L'outil Date N'Prairie, dans sa version actuelle, n'intègre pas cette correction.

(1) Pour calculer une somme de températures en base 0°C :
- enregistrer chaque jour la température minimale et maximale sous abri
- faire la moyenne journalière : (Tmin + Tmax) / 2
- cumuler ces moyennes journalières à partir du 01/01 en ne tenant compte que de celles supérieures à 0°C.

Bibliographie
Protin P.V., Corre-Hellou G., Naudin C., Trochard R.,2009. Impact des pratiques de fertilisation sur la productivité des prairies et mélanges céréales - protéagineux et la qualité du fourrage. Fourrages, 198, p 115-130.

Ziegler D., Peronne M.C., 1987. L'azote à la sortie de l'hiver sur graminées pérennes : étude de la date d'apport. Perspectives Agricoles, 111, p 17-33.

Dates moyennes d'atteinte des 200°C cumulés à partir du 01/01 Carte de France du cumul moyen de 200°C en base 0 depuis le premier janvier entre 1978 et 2007

Attention au respect :
- des périodes d'interdiction d'épandage précisées dans les programmes d'actions régionaux relatifs à la Directive Nitrates
- des conditions de portance des sols pour ne pas dégrader les prairies.

Haut de page
Contact | CGU | Date N'Prairie est un outil d'ARVALIS - Institut du végétal